interview 4

 

michèle2014 012image_27569_1_20304_1_9323_1_38646_1_138126

RENCONTRE avec Michèle ROSENZWEIG, auteure de « Les leçons de choses »

– Dans quelle région de France habitez vous ?
J’habite depuis dix ans en Tarn et Garonne , près de Montauban. Originaire d’Alsace , j’ai vécu en région parisienne , en Ariège , en Australie et dans l’ Essonne , avant de me poser ici pour ma retraite .

– Présentez-nous votre ouvrage
« Les leçons de choses » sont des méditations poétiques illustrées compilées en un livre de chevet.
L’un de mes premiers souvenirs d’école fut l’apprentissage des sciences naturelles à travers la leçon de choses. Mon premier regard différent sur une simple pomme fut un émerveillement. Ainsi, ces leçons de choses, qui vont du pommier au pépin, ou du pépin au pommier, sont-elles le principe directeur de ces poèmes : passer du regard naturel au regard intérieur jusqu’au pépin qui en fait la leçon de sagesse finale. Tout est sujet à leçon de chose autour de nous : les gens, les situations, les lieux, les objets, les animaux et c’est en toute simplicité de cœur et de mots que j’ invite au regard poétique, spirituel et … artistique grâce aux illustrations d’Eunice.

– Pourquoi avoir écrit ce livre ?
J’ai exercé pendant trois ans un ministère passionnant : celui de composer les cartes d’anniversaire pour les membres grands et petits de ma petite église de l’Essonne. Un ministère d’encouragement et d’exhortation, un ministère artistique, un ministère d’amour…

Avec des papiers de couleur, des images de magazines, des dessins, des photos, des cartes postales, j’ai collé, découpé, peint, assorti. J’ai joint un poème inédit pour chacun et quelques versets bibliques appropriés que le Seigneur me mettait à cœur : une petite œuvre d’art que chacun à l’église attendait, son cadeau entre Dieu et lui.

Quelquefois un merci à l’artiste, quelquefois le silence, quelquefois un sourire que je surprenais, mais jamais je crois l’indifférence.
« Les leçons de choses »sont une compilation de ces poèmes .

– À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
À des lecteurs en recherche d’une spiritualité simple et pratique, à des jeunes ou moins jeunes lecteurs qui veulent découvrir la poésie . Initiation à la spiritualité et à la poésie , « les leçons de choses » proposent un regard différent

– Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Petits messages de la part d’une sœur, dans le regard sur la vie à savourer chaque jour , il s’agit de renouer avec dieu dans un exercice simple et régulier d’une autre approche de la bible. Dieu parle encore aujourd’hui à qui se donne la peine de faire silence et d’écouter .

– Où puisez-vous votre inspiration ?
Dans les gens , les choses , les animaux , la nature. Je pratique très souvent la contemplation, la méditation, le remerciement à la Vie, la lecture de la Bible  et des livres en général. J’ai aussi développé le goût de la poésie car j’aime l’usage des mots et de leur musicalité.

– Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Un livre de proses courtes , un livre de nouvelles, un ou deux recueils de poèmes . Tout est un vaste chantier sur plusieurs années .
Je participe à des salons , des dédicaces. Je mets en scène mes poèmes et mes chansons dans un spectacle poétique.

– Un dernier mot pour les lecteurs ?
« Les leçons de choses » ne sont pas une prise de tête religieuse, pas du tout. Tous ces poèmes sont simples, beaux, touchants, tendres, drôles. Ils sont une invitation à un cœur à cœur, à une découverte ou une mise en pratique quotidienne de la foi.

 

 

interview d’Edilivre le 6 juillet 2017

Publicités

spirale

 

nbuleuse nebuleuse.jpg

« Nébuleuse » acrylique sur toile

 

symbolique de la spirale

 

Selon Mircea Eliade, le symbolisme de la spirale est assez complexe et d’origine incertaine. Cependant, on peut dire que pour la plupart des traditions antiques, les spirales sont le symbole de la création et de l’évolution de tout l’Univers. Ces dernières pourraient se décrire, de façon schématique, comme un ensemble de spirales qui génèrent des mondes ainsi que leur cycles de naissance et de mort, d’évolution ou d’involution, selon les différentes possibilités des multiples combinaisons de l’existence. Les dernières découvertes astronomiques confirment qu’environ deux tiers de toutes les galaxies existantes – y compris la nôtre – ont cette forme géométrique de croissance à partir d’un point central. Ces études lient même leur développement au nombre  » phi  » – le nombre d’or des Grecs – et à ses énigmatiques séries mathématiques.

Dans le système hiéroglyphique de l’Egypte ancienne, la spirale désignait les formes cosmiques en mouvement, la relation entre l’unité et la multiplicité manifestée. Les premiers habitants de l’Europe gravèrent aussi des spirales dans les grottes et sur les pierres. De nombreux menhirs et dolmens portent des spirales, attribuées par la suite à la culture celte car celle-ci les utilisait pour orner ses objets et bijoux rituels.

La mythologie grecque distinguait la spirale créatrice ou dextrogire (rotation vers la droite), attribut de la déesse Athéna et la spirale destructrice ou lévogire, tourbillonnant vers la gauche et attribut de Poséidon. Pour les Grecs, le seuil entre le monde des hommes et celui des dieux était symbolisé par le mont Hélicon, résidence des Muses. Son sommet, toujours entouré de nuages, représentait la frontière entre le Ciel et la Terre.

La montée symbolique de l’Hélicon se faisait en parcourant les pentes en un mouvement en spirale autour du mont. Le cercle ainsi parcouru se rétrécissait au fur et à mesure que l’on approchait du sommet. Cette ascension spiralée permettait d’arriver, peu à peu, au point le plus haut. Elle symbolisait la conquête de son propre centre, ou la réalisation de sa propre synthèse, et l’accession à l’unité du divin en soi-même (l’enthousiasme dionysiaque) à partir de la multiplicité du monde.

Galaxies, tourbillons, coquillages, écoulement de l’eau dans un conduit, semences dotées d’ailes en forme d’hélices comme celle de l’érable – dont le doux vol en spirale assure la pollinisation des fleurs et génère ainsi de nouvelles plantes – tiges spiralées grimpent en enlaçant d’autres, bourgeons dont les feuilles sont soigneusement repliées en spirales ascendantes comme une promesse de perfection et de beauté qui atteindra sa plénitude dans la fleur… toute la Nature semble être obsédée par la forme de la spirale. A chaque fois que dans l’Univers, il y a un mouvement d’expansion ou de contraction, il se produit une spirale, ce qui nous rappelle la célèbre phrase de Pythagore :  » Quand il crée, Dieu géométrise ».tourbillon tourbillon.jpg

« tourbillon » acrylique sur toile

réédition des « leçons de choses »

pour un aperçuimage_27569_1_20304_1_9323_1_38646_1_138126

J’ai eu un problème avec le sommaire de la première édition chez Edilivre, d’où cette réédition, pour un livre parfait. Choisissez donc la réédition pour toute commande.

Disponible dans les librairies en ligne (Chapitre, Amazon…)

Ces méditations poétiques ont la fraîcheur et la poésie qui manquent à ce monde de brutalité qui a perdu ses valeurs. Une foi simple exercée dans la vie de tous les jours .

 

les leçons de choses

image_27569_1_20304_1_9323_1_38646_1_131652

 

Edition verte des leçons de choses chez Edilivre, l’édition rouge étant épuisée ou disponible en livre de collection

la nouvelle édition est disponible sur les librairies en ligne (chapitre.com, amazon.fr, fnac)

attention sommaire erroné

une réédition est en cours . attention choisir la réédition , le sommaire est juste 

au prix de 18€

 

un extrait est visible ici

edilivre.com

spectacle

2017-01-19-002

La poésie dite et chantée est un plaisir de gourmet

 

pour celui qui parle comme pour celui qui écoute.

Ces croqu’envoix et ces grigne-notes, poèmes à

croquer et chansons à grignoter, s’offrent en un menu

élaboré sur plus de vingt ans de travail d’écriture.

Textes très anciens et nouveaux prennent vie ,

l’espace d’un spectacle, autour d’un panier plein

d’objets hétéroclites qui ont leur poésie propre .

« Pour un art poétique »

Prenez un mot, Prenez-en deux

Faites les cuire comme des œufs

Prenez un petit bout de sens

Puis un grand bout d’innocence

Faites chauffer à petit feu.

Au petit feu de la technique

Versez la sauce énigmatique

Saupoudrez et mettez les voiles

Où voulez-vous en venir ?

À écrire

Vraiment ? À écrire ?

Raymond Queneau

 

 

 

 

voici en deux mots la présentation de mon spectacle poétique que je donnerai à Montauban,

à la librairie Deloche -la cave à lire le 24 mars prochain dans le cadre du printemps des poètes .