« J’en parle à mon chat »

couverture definitive.jpg

Et voilà, il est achevé , ce dernier livre . depuis cinq ans je le trimballle dans mes tiroirs …!

L’illustrateur, André Sipp, est génial , de plus c’est un ami qui a su croquer une Mimiche presque réaliste  avec talent et surtout beaucoup d’humour. c’est vrai surtout qu’il ne manque que la parole à mon chat Plume , le tigré ….

on peut le trouver chez Edilivre.com avec le lien suivant https://www.edilivre.com/catalog/product/view/id/869299/s/j-en-parle-a-mon-chat-27bec1eac9/

où un extrait est visible sans engagement .
bientôt il sera disponible chez les libraires en ligne (Chapitre, Amazon, Fnac).

11.50€ pour un livre aussi génial , c’est pas cher , allez allez , commandez le !

pour faire plaisir à mon chat …….

Publicités

interview 4

 

michèle2014 012image_27569_1_20304_1_9323_1_38646_1_138126

RENCONTRE avec Michèle ROSENZWEIG, auteure de « Les leçons de choses »

– Dans quelle région de France habitez vous ?
J’habite depuis dix ans en Tarn et Garonne , près de Montauban. Originaire d’Alsace , j’ai vécu en région parisienne , en Ariège , en Australie et dans l’ Essonne , avant de me poser ici pour ma retraite .

– Présentez-nous votre ouvrage
« Les leçons de choses » sont des méditations poétiques illustrées compilées en un livre de chevet.
L’un de mes premiers souvenirs d’école fut l’apprentissage des sciences naturelles à travers la leçon de choses. Mon premier regard différent sur une simple pomme fut un émerveillement. Ainsi, ces leçons de choses, qui vont du pommier au pépin, ou du pépin au pommier, sont-elles le principe directeur de ces poèmes : passer du regard naturel au regard intérieur jusqu’au pépin qui en fait la leçon de sagesse finale. Tout est sujet à leçon de chose autour de nous : les gens, les situations, les lieux, les objets, les animaux et c’est en toute simplicité de cœur et de mots que j’ invite au regard poétique, spirituel et … artistique grâce aux illustrations d’Eunice.

– Pourquoi avoir écrit ce livre ?
J’ai exercé pendant trois ans un ministère passionnant : celui de composer les cartes d’anniversaire pour les membres grands et petits de ma petite église de l’Essonne. Un ministère d’encouragement et d’exhortation, un ministère artistique, un ministère d’amour…

Avec des papiers de couleur, des images de magazines, des dessins, des photos, des cartes postales, j’ai collé, découpé, peint, assorti. J’ai joint un poème inédit pour chacun et quelques versets bibliques appropriés que le Seigneur me mettait à cœur : une petite œuvre d’art que chacun à l’église attendait, son cadeau entre Dieu et lui.

Quelquefois un merci à l’artiste, quelquefois le silence, quelquefois un sourire que je surprenais, mais jamais je crois l’indifférence.
« Les leçons de choses »sont une compilation de ces poèmes .

– À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
À des lecteurs en recherche d’une spiritualité simple et pratique, à des jeunes ou moins jeunes lecteurs qui veulent découvrir la poésie . Initiation à la spiritualité et à la poésie , « les leçons de choses » proposent un regard différent

– Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Petits messages de la part d’une sœur, dans le regard sur la vie à savourer chaque jour , il s’agit de renouer avec dieu dans un exercice simple et régulier d’une autre approche de la bible. Dieu parle encore aujourd’hui à qui se donne la peine de faire silence et d’écouter .

– Où puisez-vous votre inspiration ?
Dans les gens , les choses , les animaux , la nature. Je pratique très souvent la contemplation, la méditation, le remerciement à la Vie, la lecture de la Bible  et des livres en général. J’ai aussi développé le goût de la poésie car j’aime l’usage des mots et de leur musicalité.

– Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Un livre de proses courtes , un livre de nouvelles, un ou deux recueils de poèmes . Tout est un vaste chantier sur plusieurs années .
Je participe à des salons , des dédicaces. Je mets en scène mes poèmes et mes chansons dans un spectacle poétique.

– Un dernier mot pour les lecteurs ?
« Les leçons de choses » ne sont pas une prise de tête religieuse, pas du tout. Tous ces poèmes sont simples, beaux, touchants, tendres, drôles. Ils sont une invitation à un cœur à cœur, à une découverte ou une mise en pratique quotidienne de la foi.

 

 

interview d’Edilivre le 6 juillet 2017

réédition des « leçons de choses »

pour un aperçuimage_27569_1_20304_1_9323_1_38646_1_138126

J’ai eu un problème avec le sommaire de la première édition chez Edilivre, d’où cette réédition, pour un livre parfait. Choisissez donc la réédition pour toute commande.

Disponible dans les librairies en ligne (Chapitre, Amazon…)

Ces méditations poétiques ont la fraîcheur et la poésie qui manquent à ce monde de brutalité qui a perdu ses valeurs. Une foi simple exercée dans la vie de tous les jours .

 

les leçons de choses

image_27569_1_20304_1_9323_1_38646_1_131652

 

Edition verte des leçons de choses chez Edilivre, l’édition rouge étant épuisée ou disponible en livre de collection

la nouvelle édition est disponible sur les librairies en ligne (chapitre.com, amazon.fr, fnac)

attention sommaire erroné

une réédition est en cours . attention choisir la réédition , le sommaire est juste 

au prix de 18€

 

un extrait est visible ici

edilivre.com

Margo la pocharde

T2007-030

sculpture de Catherine Ducreux

 

 

mon roman « Margo la pocharde » est à la fois une chronique , un blog, et un livre d’art tout en couleurs et haut en couleurs !

l’histoire de Margo , chroniqueuse de bédé loufoque….

 

disponible en Ebook (la meilleure façon économique de lire ce roman à cause des images),

chez Edilivre.com pour 4€ les deux tomes . On peut lire un extrait .

https://www.edilivre.com/margo-la-pocharde-1e5214f2bb.html#.V8vYhI9OI74

dernier bébé littéraire

image_27569_1_20304_1_9323_1_38646_1_101866

http://www.edilivre.com/le-panier-aux-mots-232a18c3f0.html

 

Ceci est un lien direct pour découvrir un extrait ou commander à l’éditeur . Vous le trouverez aussi dans les librairies en ligne:  fnac, chapitre , amazon

« Le panier aux mots  » est un florilège  de poèmes plutôt légers écrits sur  quinze ans d’exercice littéraire .

Les illustrations sont tirées de mon premier livre de poésies dans les années soixante: chacun pouvait y écrire un poème destiné au propriétaire du livre et y coller une image découpée à cette intention dans des planches que l’on trouvait chez le libraire.

C’était en Alsace ,  en 63-64, je n’ai jamais rencontré cette pratique ailleurs .

 

interview 3

 

Rencontre avec Michèle ROSENZWEIG, auteur de «Cocagnes»

dédicace deloche 003

– Dans quelle région habitez-vous en France ?

J’habite depuis dix ans dans le Tarn et Garonne, aux environs de Montauban. Originaire d’Alsace, j’y ai planté de nouvelles racines. Je m’y sens bien,  en paix avec moi-même, dans une petite maison qui fait ma joie  de tous les jours.

– Présentez-nous votre ouvrage ?

« Cocagnes » raconte justement en poèmes et en pastels aquarellables mes pays de cocagne, pays d’abondance et de joies simples dont le Tarn et Garonne fait partie. L’Alsace, l’Australie, les Pyrénées, la Normandie, l’île de France ont été autant de pays où j’ai laissé quelques racines, y ayant habité ou y ayant passé des vacances.  Mes pays de cocagne sont aussi la joie de l’amour et de l’écriture, la joie d’avoir une terre sous ses pieds, d’être dans un corps, d’avoir une passion, d’aimer la vie et ses changements, qui ont un but il me semble, celui de nous épanouir.

 

– Pourquoi avoir écrit ce livre ?

J’ai voulu inviter le lecteur à un voyage, mais aussi à une réflexion sur le bonheur. Ces poèmes, ces pastels sont profondément heureux  dans une époque de désastre perpétuel. C’est une oasis de paix pour le lecteur tout autant que pour l’écrivain que je suis,  en tous cas une recette personnelle d’écriture et de peinture vers la paix intérieure.

– À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

Ma poésie n’est pas intellectuelle, elle est abordable par beaucoup. J’y mêle mon imagerie profonde et ma musique intérieure, de quoi faire rêver et s’évader d’un monde hostile .

– Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Qu’il y a de la joie à trouver en tous lieux, toutes circonstances. C’est une question de changement de focus. La vie nous appelle vers l’avant dans un irrésistible élan, à nous de bouger notre regard avec le vent, pour qu’il ne soit pas contraire mais porteur  de vie. Peut être s’agit-il d’éprouver de la reconnaissance.

– Où puisez-vous votre inspiration ?

Regards arrière sur le chemin parcouru, je puise mon inspiration dans mes voyages, les changements qui se sont avérés bénéfiques malgré l’adversité dans le roman de ma vie. La soixantaine  est un bel âge pour faire le constat.

– Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

J’ai le projet d’un livre de poèmes, d’un livre de proses poétiques et d’un livre de nouvelles. Ils sont tous en cours d’écriture sachant qu’un livre peut mettre plusieurs années à aboutir. Mon prochain livre, celui de poèmes,  est en cours d’édition, il paraitra courant 2016 chez Edilivre et s’appelle « Le panier aux mots ».

– Un dernier mot pour les lecteurs ?

Invitation au dépaysement, à la beauté, à la paix, à la musicalité des mots dans « Cocagnes ». Que chacun trouve en soi ses pays de cocagne, ils existent pour chacun, c’est une question de regard intérieur et de mûrissement. Il faut laisser le temps au temps et profiter des joies simples qu’il nous offre.