A l’honneur dans le journal !

article petit journal 27022016

 

dans la page culture du Petit Journal du Tarn et Garonne! une reconnaissance toute locale qui me va droit au coeur. Un tremplin vers les lecteurs que j’aime rencontrer dans les salons et aux dédicaces . Ici au 7ème salon du livre de Nègrepelisse , à 6 km de mon chez-moi , qui a lieu le 6 mars 2016 .

Publicités

dernier bébé littéraire

image_27569_1_20304_1_9323_1_38646_1_101866

http://www.edilivre.com/le-panier-aux-mots-232a18c3f0.html

 

Ceci est un lien direct pour découvrir un extrait ou commander à l’éditeur . Vous le trouverez aussi dans les librairies en ligne:  fnac, chapitre , amazon

« Le panier aux mots  » est un florilège  de poèmes plutôt légers écrits sur  quinze ans d’exercice littéraire .

Les illustrations sont tirées de mon premier livre de poésies dans les années soixante: chacun pouvait y écrire un poème destiné au propriétaire du livre et y coller une image découpée à cette intention dans des planches que l’on trouvait chez le libraire.

C’était en Alsace ,  en 63-64, je n’ai jamais rencontré cette pratique ailleurs .

 

Envie de ciel

envie de ciel

 

« Envie de ciel » -pastel aquarellable-2001

extrait de « camisoles de l’espoir  » voici une chanson que j’ai mise en musique et que je chante à l’occasion, en public :

 

NUAGES

Je regarde les nuages

ils n’apportent pas la pluie.

Pour mon âme d’enfant sage

ils sont tout ouatés de gris.

Ils entraînent dans leur sillage

un peu de mélancolie

ils ne pleurent pas c’est dommage

ils me laissent toute attendrie.

 

 

Où allez-vous les nuages ?

Dites moi dans quel pays…

Ici bas j’ai fait naufrage

j’ai perdu le goût du bruit.

La prison de mon image

a tourné au vert de gris.

Tous les barreaux de ma cage

dans le ciel se sont enfuis.

 

 

Bon vent ! Bon vent ! les nuages !

Oubliez nos parapluies

Filez doux ! soyez volages !

Ne cédez pas à nos envies.

Si vous claquez en orages

nous nous mettrons à l’abri,

si nous avons du courage

nous mouillerons nos habits …

 

 

Jolis, jolis, jolis nuages

petites gouttes de pluie

vous invitez au voyage

les yeux du poète ébahi.

Par la fenêtre il voit des plages

des oiseaux de paradis.

Sa plume au vent n’a pas d’âge

c’est en vous suivant  qu’il écrit …

 

C’est en vous suivant qu’il écrit !

Aigle, moineau

Dessins_de_petits_oiseaux_-_oiseau-moineau-femelle1aigle

images d’illustrateurs inconnus

extrait d’une série de poèmes bilingues récents, voici :

Aigle ,  moineau

 

 

Entrez , entrez dans ma chambre petite

De rêves inachevés et de désirs

De meilleurs vœux et de souhaits perdus pour l’or et l’argent .

Je brûle encore pour mon amour fumée

sur ses cendres chaudes qui chaque jour perdurent.

 

Ma gloire est un serpent , rampant et glissant

Et je reçois peu des gens, combien assoiffés et changeants .

Je dois continuer , chercher mon chemin parmi la foule

Pour un énorme espoir retrouver .

Et pourtant je vis et je suis fière

Et pourtant je suis le moindre nuage.

Mon temps est au beau

Et mes ailes sont larges et déployées

Je suis aigle , je suis moineau,

Si seule je plane dans la vastitude

pourtant

je mendie mes miettes à chaque pied .

 

michèle rosenzweig- la sexagénaire envolée

Eagle, sparrow

 

Enter, enter my small room

Of unachieved dreams and desires

Of best and lost wishes for gold and silver

I still burn for my smoke love

Upon his each day lasting hot ashes .

My fame is like a snake , creeping and slippery

And I get little from people, how changing and thirsty .

I have to go on searching my way between the crowd

For an enormous hope to refind

And yet I live and I am proud

And yet I follow the least cloud.
My weather is fine

And my wings are spread wide.
I am eagle , I am sparrow

I hover so lonely in the open

yet I beg my crumbs at the feet.