Petite lumière

petite lumire petite-lumiere.jpg

Petite
lumière

Enfiévrées les foules.

Elles piétinent les étalages.

Noël revient comme chaque année

dans les festins et les orgies des
supermarchés.

Les lustres de fête miroitent des bonheurs
argentés

et chacun croit au père Noël en palpant le vide des
porte-monnaie.

Je me hâte, étrangère, écoeurée.

Mon noël de famille m’attend
sagement.

Sait on encore s’y regarder ?

Les chiens de faïence, les histoires
éculées,

les potins télévisés de décembre feront la une de la
tablée.

Plaisir de la tribu réunie.

Mais moi je pense à cette étoile dans la nuit de
Judée,

à cet enfant dont la destinée était depuis toujours
arrêtée

sur la sombre nuit du monde.

Il est pour moi un cadeau oublié

dont la valeur n’est pas l’or des
banquiers.

Un cadeau sans paillettes ni rubans,

qui m’importe comme une main qui se
tend.

Où courent ils tous, tous ces hommes
agités ?

 Ils essaient de s’aimer une fois par
an

sans un regard pour le mendiant

et même le mendiant a le cœur
arrogant….

Un simple chant montant de nos vies désolées serait un
début.

Celui là , celui là est venu partager notre
humanité,

offrir à chacun la joie d’un
recommencement.

Il suffirait d’un peu de foi et tout
changerait…

En toi, je crois,

comme un roi  devant une étoile,

comme un berger devant un ange,

comme un enfant devant un bébé,

tu me combles d’amour

dans un monde perdu qui veut
t’ignorer

et encore l’on t’oubliera ce soir de
vanité

et j’ai mal tant les fêtes sonnent creux de leur
impiété.

Les noëls païens ripaillent

la fête des ventres et des victuailles.

Les noëls chrétiens sont si habitués

à un jésus de plâtre et de religiosité,

qu’ils  t’ont relégué à de tristes
prières récitées

dans des églises abandonnées.

Tu es ma lumière dans la nuit
d’hiver,

tu es ma joie d’exister toute entière

et en ce noël,

dans le bruit  alentour des rires, des verres
,

des alcools pour s’oublier,

toute propre  toute neuve, toute
illuminée,

ma minute de silence t’est réservée.

 

michèle rosenzweig-le tutoiement
divin

Publicités

5 réflexions sur “Petite lumière

  1. l’piphanie des coeurs c’est une histoire d’adoration du dieu venu en chair . l’enfant a grandi , il est mort , il est ressuscit et maintenant il est vivant dans mon coeur. il me donne la cl du bonheur en chauqe petit miracle , en chaque petite joie , et en chaque sujet de peine il sait me consoler .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s