déclinaison de femmes -le tutu

dclinaison de femmes -extrait declinaison-de-femmes-extrait.jpg

illustration à l’encre

extrait de déclinaison de femmes -le tutu- editions edilivre

J’avais dix ans, peut-être douze.

Dix ans et ce jour-là était le plus important de la
vie. Quand on a dix ans. Peut-être douze.

Je  venais de passer chez les grandes.

-:- :- :-

A dix ans, vouloir grandir est une défense, c’est échapper
enfin au modelage imposé par les grands, c’est peut-être
l’espoir d’une liberté, la fin d’une dépendance.
Grande illusion d’ailleurs, car je m’aperçois
qu’à être parmi les grands, on n’échappe pas forcément
à leur domination. Je fais pour ainsi dire toujours partie de ces
« petits » trompés qui ne peuvent plus faire marche
arrière et pour qui le monde des « grands » n’est
que détresses, angoisses, méfiances, sordides petites
satisfactions, dérisoires tentatives de se hisser encore plus haut.
Même grands , les adultes courent encore (ou font-ils tous
semblant ?) vers le pouvoir de dominer encore leurs semblables
avec le cynisme en plus et la spontanéité en moins. Où sont les
débordements de l’enfance, l’instinctive sagesse ou
folie des cœurs qui ne calculent pas, les grandes et vraies
tristesses qui sèchent si vite au moindre vent et au soleil le plus
tiède ?

Cœurs ratatinés, amours minuscules, vies étriquées de
convenances, minables élans à ras de terre de réalisme. Les voilà,
les « petits » devenus grands, enfin si réussis de
grandeur qu’ils en ont oublié la brillance des promesses de
l’enfance.

La brillance pour la grande petite fille que j’étais,
c’était la danse : ses étoiles, ses projecteurs, ses
paillettes, ses aériennes sensations de donner l’éclat de la
musique à un corps métamorphosé et habité.

Timide de nature, il avait fallu me forcer un peu la
main : je me souviens de ma mère me conduisant pour la
première fois, par la dite main, au cours de danse classique de mon
quartier, dirigé de baguette de maître par Mme Lespare, ex-danseuse
classique. 

(…)

 

michèle rosenzweig- déclinaison de femmes – editions
edilivre.com-2014

Publicités

Une réflexion sur “déclinaison de femmes -le tutu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s