Nouvel atelier d’écriture

l’atelier est celui des ateliers d’Athéna dirigés par florence et Jacques deux vieux amis de Montauban. première proposition : un monologue intérieur d’après une image au choix .

 

et voilà

nu bleuLe Nu Bleu -Matisse -Collage –

Le nu Bleu
Michèle Rosenzweig

« Qui es-tu collage bleu de femme ? »

« Je serais celle qui te déçoit, celle jamais parfaite, celle découpée, laminée par les ciseaux de la vie, dont les morceaux , tels un jeu de Tangram, , te racontent la joliesse des femmes, celle que tu n’as pas ou ne crois plus avoir …
Mais , d’où me vient ce mal de tête insupportable ? J’ai la migraine tout à coup, est-ce folie qui s’élabore ou prétexte à ne pas Lui faire l’amour, à ne pas te répondre, ma congénère ? D’où me vient cette pose lascive inconfortable, sans aucun accoudoir ni dossier où reposer mon déséquilibre, mon vertige , mon esquive  ?
Mes trop grosses cuisses , Ma cuisse centrale omniprésente, prépondérante, serait donc Cuisse de Jupiter ou de Vénus callipage, ou cuissopage ? Je prends décidément bien trop de place sur ce papier A4 et que dire sur la sérigraphie originale de Matisse ?
Pour Lui, je m’offre, muse entrelacée de traits blancs sur bleu, découpée à même son ongle, la déchirure savante au petit rebord froufroutant, à peine dentellisée.
Mes seins ? Deux suggestions, redondances doubles, une sphère ballonnesque couplée d’une mamelle pointante délicate et généreuse , se perdant sous l’aisselle blanche d’un bras pigmenté .
Main et pieds liés, étroitement, sous la volupté d’un geste si gracile, et relaxé de ses chaînages de lignes blanches.

Est-ce moi la Pensée ?Est-ce moi Luxe , Calme et Volupté ? Est-ce moi la recroquevillure de la folie qui nous guette à trop vouloir poser pour les peintres abstraits ?
Est-ce moi le résumé , la synthèse, l’ébauche et la Perfection du corps de la Femme Bleue ? Celle qui ose le Vêtir bleu de sa nudité sans pareille …. de la couleur de peau universelle.

23/10/18 Montauban /Albias

Publicités

printemps des poètes 2018

20180324_143138

Animation de rue piétonne au centre ville de Brive la gaillarde , dont Brassens a si bien chanté le marché !

Autour des amis poètes de la Corrèze et d’ailleurs, en particulier de Montauban, , une journée consacrée à la poésie , sous forme de livres et de lectures publiques. un froid de canard , mais pas la pluie, une chance inouie pour l’état de nos livres !

Des cafés  chauds et des grogs au café sur la place Hyllaire, pour finir en beauté au restaurant avec des farcidures , spécialité corrézienne ….

« J’en parle à mon chat »

couverture definitive.jpg

Et voilà, il est achevé , ce dernier livre . depuis cinq ans je le trimballle dans mes tiroirs …!

L’illustrateur, André Sipp, est génial , de plus c’est un ami qui a su croquer une Mimiche presque réaliste  avec talent et surtout beaucoup d’humour. c’est vrai surtout qu’il ne manque que la parole à mon chat Plume , le tigré ….

on peut le trouver chez Edilivre.com avec le lien suivant https://www.edilivre.com/catalog/product/view/id/869299/s/j-en-parle-a-mon-chat-27bec1eac9/

où un extrait est visible sans engagement .
bientôt il sera disponible chez les libraires en ligne (Chapitre, Amazon, Fnac).

11.50€ pour un livre aussi génial , c’est pas cher , allez allez , commandez le !

pour faire plaisir à mon chat …….

interview 4

 

michèle2014 012image_27569_1_20304_1_9323_1_38646_1_138126

RENCONTRE avec Michèle ROSENZWEIG, auteure de « Les leçons de choses »

– Dans quelle région de France habitez vous ?
J’habite depuis dix ans en Tarn et Garonne , près de Montauban. Originaire d’Alsace , j’ai vécu en région parisienne , en Ariège , en Australie et dans l’ Essonne , avant de me poser ici pour ma retraite .

– Présentez-nous votre ouvrage
« Les leçons de choses » sont des méditations poétiques illustrées compilées en un livre de chevet.
L’un de mes premiers souvenirs d’école fut l’apprentissage des sciences naturelles à travers la leçon de choses. Mon premier regard différent sur une simple pomme fut un émerveillement. Ainsi, ces leçons de choses, qui vont du pommier au pépin, ou du pépin au pommier, sont-elles le principe directeur de ces poèmes : passer du regard naturel au regard intérieur jusqu’au pépin qui en fait la leçon de sagesse finale. Tout est sujet à leçon de chose autour de nous : les gens, les situations, les lieux, les objets, les animaux et c’est en toute simplicité de cœur et de mots que j’ invite au regard poétique, spirituel et … artistique grâce aux illustrations d’Eunice.

– Pourquoi avoir écrit ce livre ?
J’ai exercé pendant trois ans un ministère passionnant : celui de composer les cartes d’anniversaire pour les membres grands et petits de ma petite église de l’Essonne. Un ministère d’encouragement et d’exhortation, un ministère artistique, un ministère d’amour…

Avec des papiers de couleur, des images de magazines, des dessins, des photos, des cartes postales, j’ai collé, découpé, peint, assorti. J’ai joint un poème inédit pour chacun et quelques versets bibliques appropriés que le Seigneur me mettait à cœur : une petite œuvre d’art que chacun à l’église attendait, son cadeau entre Dieu et lui.

Quelquefois un merci à l’artiste, quelquefois le silence, quelquefois un sourire que je surprenais, mais jamais je crois l’indifférence.
« Les leçons de choses »sont une compilation de ces poèmes .

– À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
À des lecteurs en recherche d’une spiritualité simple et pratique, à des jeunes ou moins jeunes lecteurs qui veulent découvrir la poésie . Initiation à la spiritualité et à la poésie , « les leçons de choses » proposent un regard différent

– Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Petits messages de la part d’une sœur, dans le regard sur la vie à savourer chaque jour , il s’agit de renouer avec dieu dans un exercice simple et régulier d’une autre approche de la bible. Dieu parle encore aujourd’hui à qui se donne la peine de faire silence et d’écouter .

– Où puisez-vous votre inspiration ?
Dans les gens , les choses , les animaux , la nature. Je pratique très souvent la contemplation, la méditation, le remerciement à la Vie, la lecture de la Bible  et des livres en général. J’ai aussi développé le goût de la poésie car j’aime l’usage des mots et de leur musicalité.

– Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Un livre de proses courtes , un livre de nouvelles, un ou deux recueils de poèmes . Tout est un vaste chantier sur plusieurs années .
Je participe à des salons , des dédicaces. Je mets en scène mes poèmes et mes chansons dans un spectacle poétique.

– Un dernier mot pour les lecteurs ?
« Les leçons de choses » ne sont pas une prise de tête religieuse, pas du tout. Tous ces poèmes sont simples, beaux, touchants, tendres, drôles. Ils sont une invitation à un cœur à cœur, à une découverte ou une mise en pratique quotidienne de la foi.

 

 

interview d’Edilivre le 6 juillet 2017